ET SI?: Simon Gagné et Éric Chouinard

Je crois bien que les «Et si?» sont les discussions qui stimulent le plus mon intérêt dans la vie. J’adore décortiquer les éléments du passé afin de savoir comment les choses auraient pu être différentes, particulièrement au niveau sportif.

Faisons un retour de 20 ans en arrière : nous sommes en 1998. Les Remparts ont fait leur retour à Québec, suite à la relocalisation des Harfangs de Beauport. Les nouveaux Remparts forment une solide équipe pour leur saison inaugurale (ils termineront au premier rang de la ligue), avec dans leurs rangs deux jeunes espoirs de premier plan : l’ailier droit Simon Gagné et le joueur de centre Éric Chouinard, coéquipiers et amis depuis leur passage avec les gouverneurs de Sainte-Foy dans la ligue Midget AAA.

Au cours de cette saison 1997-98, Gagné amasse 30 buts et 39 passes en seulement 53 parties, alors que Chouinard marque 41 buts et ajoute 42 aides en 68 matchs. En séries éliminatoires, Chouinard mène les Remparts avec 17 points en 14 parties, suivi par Gagné avec 16 points en 12 parties. Les diables rouges atteindront le carré d’as, éliminés en six matchs par l’Océanic de Rimouski.

Selon le classement final de la centrale de recrutement de la LNH, Gagné se trouve au 17e rang chez les patineurs nord-américains, alors que Chouinard se retrouve deux rangs plus loin. Le Canadien de Montréal dispose de la 16e sélection.

Au moment de parler, Chouinard et Gagné sont toujours disponibles. Tout porte à croire que le Canadien choisira Simon Gagné, mais le recruteur-chef Pierre Dorion, aujourd’hui directeur général des Sénateurs d’Ottawa, sélectionne plutôt Éric Chouinard. Son comparse glissera finalement jusqu’au 22e rang, recruté par les Flyers de Philadelphie.

À ce moment, bien que surprenante, la sélection d’Éric Chouinard n’était pas illogique. Il était tout de même un solide gaillard de 6 pieds 3 pouces et de près de 200 livres (à 17 ans), évoluait au centre et était en mesure de marquer des buts. Comme quoi, la quête d’un gros joueur de centre chez le Canadien ne date pas d’hier!

La saison suivante, en 1998-99, les deux québécois sont parmi l’élite de la LHJMQ. Ils franchissent tous les deux le cap des 50 buts et des 100 points et terminent la saison dans le top 10 des pointeurs de la ligue. Pour une deuxième saison de suite, ils sont les deux meilleurs pointeurs de leur équipe en séries, avec plus d’un point par match.

Dans le cas de Gagné, il est sélectionné pour faire partie d’équipe Canada junior, avec qui il remporte la médaille d’argent. Avec 7 buts en 6 parties, il est le meilleur buteur du tournoi cette année là. Chouinard n’a pas la chance de participer au tournoi en décembre 1998, mais il est rappelé par le club école du Canadien pour les séries éliminatoires. L’espoir du tricolore s’illustre avec 5 points en 6 parties.

C’est à ce moment que les chemins des deux joueurs se séparent. Pour la saison 1999-00, alors que Chouinard reste avec les Remparts, Gagné fait le saut dans la LNH à 19 ans. À Philadelphie, il marquera 20 buts et obtiendra 48 points, une très bonne saison pour une recrue. Tout n’est cependant pas perdu pour Chouinard, qui amasse 57 buts et 104 points en seulement 50 matchs avec les Remparts. Il réussit également à se tailler une place avec l’équipe nationale junior et remporte la médaille de bronze.

La suite des choses sera diamétralement opposée pour les deux joueurs. Gagné passera plusieurs belles saisons dans la LNH, participera deux fois au match des étoiles, remportera la médaille d’or aux Jeux olympiques de 2002, puis la Coupe Stanley en fin de carrière. Bien que les blessures (particulièrement les commotions cérébrales) ont écourté sa carrière, il amasse tout de même 601 points en 822 parties dans la LNH.

De son côté, Chouinard ne jouera finalement que 90 matchs dans la LNH, amassant 22 points, passant la majorité de ses premières années pro dans la ligue américaine. Depuis la saison 2006-07, il évolue en Europe, où il joue toujours actuellement.

Après coup, on peut finalement se dire que Pierre Dorion et le Canadien de Montréal auraient bien mieux fait de sélectionner Simon Gagné à ce repêchage de 1998. D’ailleurs, Dorion s’est excusé pour ce qu’il considère être une erreur de parcours. «J’attachais plus d’importance à certains critères d’évaluation à l’époque. Je n’avais pas mis assez l’accent sur les aspects vitesse et éthique de travail des joueurs.», a-t-il dit dans une entrevue à la Presse il y a quelques années.

Toutefois, les deux joueurs auraient-ils connu le même genre de carrière si Gagné s’était retrouvé à Montréal et Chouinard à Philadelphie? Fort probablement pas.

En effet, à l’époque, le Canadien et les Flyers jouaient pratiquement dans deux ligues différentes. De 1999-00 à 2005-06, les Flyers réussissent des saisons de 105, 100, 97, 107, 101 et 101 points. L’époque d’Eric Lindros tire à sa fin, mais on compte toujours sur des joueurs comme John LeClair, Jeremy Roenick, Mark Recchi et Éric Desjardins. Bien que les succès n’ont pas été les mêmes en séries éliminatoires, les Flyers demeuraient une solide organisation.

Pendant ce temps, la Sainte-Flanelle connaissait peut-être les pires années de son histoire. Entre 1998-99 et 2005-06, le Canadien ne participe aux séries que deux fois et six entraîneurs différents pilotent l’équipe. Disons simplement que le climat n’était pas favorable au développement d’un jeune joueur, particulièrement lorsqu’il a la pression d’être un premier choix francophone du Canadien de Montréal… Comme quoi, les choses peuvent parfois être similaires, même vingt ans plus tard!

Par Louis-William Gagné

Crédits photo: Le Soleil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s