Une espèce en voie d’extinction

Par Louis-William Gagné

C’est maintenant chose faite: Alex Barré-Boulet vient de franchir le cap des 50 buts. L’attaquant vedette de l’Armada a également franchi celui des 100 points, dominant la ligue cette année. Sans vouloir s’éterniser sur Barré-Boulet, de qui on parle déjà beaucoup cette saison, sa campagne est en voie de passer à l’histoire.

Sans utiliser Google, seriez-vous en mesure de dire qui est le dernier joueur à avoir réussi à compter 50 buts et faire 100 points en une saison? Combien de joueurs l’ont fait depuis 10 ans dans la LHJMQ? Probablement pas.

Depuis 2007-08, il ne sont que 4 et personne ne l’a réalisé depuis Anthony Mantha en 2013-14. Autrement dit, la saison de Barré-Boulet est, historiquement parlant, assez impressionnante, n’est-ce pas? Sans compter qu’aujourd’hui même, la rumeur qui stipulait que Lightning de Tampa Bay s’entendrait avec lui sur les termes de contrat s’est finalement officialisée.

Et dire qu’il y’a une vingtaine d’années, une dizaine de joueurs inscrivaient 100 points, presque autant comptaient 50 buts et on pouvait ne pas avoir assez d’une main pour compter ceux qui réussissaient à faire les deux.

Aujourd’hui, les joueurs atteignant les 100 points sont rares et c’est presque exceptionnel d’en voir un en compter 50. Imaginez faire les deux!

Cette statistique s’applique particulièrement aux joueurs de moins de 20 ans. Au cours des quatre dernières saisons, les trois seuls joueurs ayant réussi à marquer 50 buts (Maxime St-Cyr, Giovanni Fiore et Alex Barré-Boulet) avaient tous 20 ans.

Quand on y pense comme il faut, atteindre ces plateaux et une tâche assez ardue, particulièrement pour les joueurs d’âge junior (moins de vingt ans).

En effet, les joueurs junior qui ont le talent pour marquer 50 buts en 68 parties seront assurément du championnat mondial junior, des matchs des meilleurs espoirs canadiens, etc. Dès le départ, ces joueurs ne disputeront probablement pas une saison complète, sans compter les blessures. Rater 5 ou 6 matchs peut complètement miner les chances d’arriver aux prestigieux plateaux. Imaginez maintenant si la ligue réduit son calendrier à 64 parties!

En prenant conscience de la situation, il peut-être possible qu’on ne voit plus jamais de marqueur de 60 buts dans la LHJMQ. Ça peut sembler un peu alarmiste, mais dites vous que personne n’a atteint les 60 buts (et par le fait même les 70) depuis la saison de 71 buts de Thomas Beauregard en 2006-07…

Je vous laisse sur ces trois statistiques:

Dernier joueur à avoir compté 50 buts dans la LHJMQ;

  • À 19 ans: Anthony Mantha (2013-14)
  • À 18 ans: Anthony Duclair (2013-14)
  • À 17 ans: Sidney Crosby (2004-05)
  • À 16 ans: Sidney Crosby (2003-04)

Dernier joueur à avoir atteint 100 points dans la LHJMQ;

  • À 19 ans: Francis Perron (2015-16)
  • À 18 ans: Vitalii Abramov (2016-17)
  • À 17 ans: Nikolaj Ehlers (2014-15)
  • À 16 ans: Sidney Crosby (2003-04)

Dernier joueur à avoir atteint les 50 buts et 100 points dans la LHJMQ;

  • À 19 ans: Anthony Mantha (2013-14)
  • À 18 ans: Pierre-Alexandre Parenteau (2001-02)
  • À 17 ans: Sidney Crosby (2004-05)
  • À 16 ans: Sidney Crosby (2003-04)

Photo: cmatv.ca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s