Michaël Joly: toujours dominant!

Par Louis-William Gagné

Pour une deuxième saison consécutive dans la East Coast Hockey League, Michaël Joly tire son épingle du jeu grâce à ce qu’il sait faire de mieux : remplir le filet adverse. Après avoir récolté 40 points (dont 23 buts) en 29 matchs l’an dernier, l’attaquant des Eagles du Colorado garde la pédale au plancher cette année.

Grâce à une récolte de 39 buts en 49 parties, on retrouve le nom de Michaël Joly au premier rang de la colonne des buts marqués dans la ECHL. Même son de cloche du côté des buts gagnants et des buts marqués en avantage numérique.

Malgré un mois de février très ordinaire (4 buts en 13 parties), Joly possède toujours une avance de 9 buts sur son plus proche poursuivant, ce qui est plutôt impressionnant dans les circonstances. Au chapitre des points, il se place à égalité au 2e rang, avec 61.

Élément très intéressant de sa fiche : il n’a cadré que 128 lancers, ce qui le place seulement au 80e rang du circuit. Ainsi, son pourcentage de réussite est de 30,5%.

D’ordinaire, les bons marqueurs ont un pourcentage d’efficacité variant autour de 15%. Autrement dit, l’ailier de 22 ans est mesure d’être très opportuniste lorsque les chances de marquer se présentent à lui.

Ces statistiques sont-elles surprenantes? Si on regarde son historique, force est d’admettre que la réponse est non. Partout où il est passé au cours des dernières années, le gatinois a continuellement été en mesure de faire bouger les cordages et de noircir la feuille de pointage sur une base plus que régulière.

Que ce soit au niveau Midget Espoir, Midget AAA, Junior Majeur et maintenant dans la East Coast League, Joly a toujours eu une moyenne de plus d’un point par match en carrière. Dans tous les cas, il revendique plus de buts que de mentions d’aide, toujours avec un excellent pourcentage de réussite concernant les tirs cadrés.

Malheureusement, le jeune homme n’a pas été en mesure d’en faire autant dans la Ligue Américaine jusqu’à présent : en 35 parties étendues sur les deux dernières années, il a amassé 13 points.

Toutefois, comme mentionné précédemment, l’histoire démontre que, lorsque placé dans une situation gagnante, Joly est en mesure de produire et surtout, marquer des buts. Cet aspect du jeu est l’un des rares qui ne s’apprend pas. Comme on dit : «Tu l’as, ou tu l’as pas.» Dans le cas du principal intéressé, il l’a!

Dans une entrevue réalisée dernièrement, son coéquipier Matt Register a mentionné n’avoir jamais vu de pareil marqueur en six ans dans la ECHL. Avec des chiffres aussi impressionnants, il est difficile de croire que Joly ne peut pas au moins être un joueur «correct» dans la Ligue Américaine.

En ce moment, Joly est sous contrat avec les filiales mineures de l’Avalanche du Colorado jusqu’à la fin de la saison. Il espère décrocher un contrat avec ces derniers cet été.

Photo: Standout Imagery

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s