Nicolas Beaudin : une ascension fulgurante

En début de saison, Nicolas Beaudin était vu par plusieurs comme un potentiel choix de 4e, 5e ou 6e ronde au prochain repêchage de la Ligue Nationale de Hockey. Le défenseur gaucher, natif de Châteauguay, peut maintenant espérer faire sa place dans les deux premières rondes de l’encan. 

Choix de troisième tour des Voltigeurs de Drummondville en 2015 dans la LHJMQ, la progression de Beaudin s’est faite de façon très graduelle. Il a partagé la saison suivant sa sélection entre le Midget AAA, avec les Grenadiers de Châteauguay, et le circuit Courteau avec les Voltigeurs.

Avec les Grenadiers, il a maintenu une moyenne de points par match supérieure à un (23 points en 21 matchs, différentiel de +19). Avec les Rouges, il n’a récolté qu’un maigre points en 26 rencontres de saison régulière, puis un autre en 3 matchs éliminatoires.

C’est lors de la saison 2016-2017 que le défenseur s’est fait connaitre comme l’un des bons défenseurs offensifs au sein de la LHJMQ. En 64 rencontres, Beaudin s’est inscrit à 41 reprises sur la feuille de pointage. Il a toutefois conclu la campagne avec un différentiel de -19.

La progression du défenseur Châteauguois a continué de prendre de l’ampleur cette année. À tous les niveaux, Beaudin a surpassé les attentes. Non seulement il a amassé 69 points en 68 parties de saison régulière et 11 en 10 matchs de séries, mais il a également peaufiné son jeu défensif de belle façon. Toutefois, c’est avant tout pour son jeu offensif qu’une équipe de la LNH le repêchera en juin.

Celui qui a terminé au premier rang de la LHJMQ au niveau des mentions d’assistance chez les défenseurs (à égalité avec Thomas Grégoire) est vu par Future Considerations comme le 69e meilleur espoir du prochain encan. La Centrale de Recrutement de la LNH l’a placé 31e au niveau des espoirs nord-américains.

Personnellement, je crois que Beaudin a des bonnes chances d’entendre son nom appelé au courant du deuxième tour, donc parmi les 62 meilleurs joueurs disponibles, en juin à Dallas.

À mon humble avis, le défenseur des Voltigeurs est un vrai petit diamant à polir. Il a beaucoup d’habiletés, mais également beaucoup à faire pour se rendre à la LNH, ne serait-ce que de continuer à travailler sur son jeu défensif et surtout physique.

Du coup, une organisation qui est patiente avec ses prospects serait une destination idéale pour Beaudin. Étant un joueur late (né en octobre 1999), il sera à sa saison de 19 ans l’an prochain dans la LHJMQ. Il aura la chance d’évoluer pour une équipe extrêmement solide. Ensuite, quelques années de développement dans la Ligue américaine et je le vois arriver dans la LNH pour ses 23-24 ans. Pour un défenseur, c’est quelque chose de commun.

Si Beaudin poursuit sa progression au même rythme qu’il l’a fait dans les dernières années, nul doute qu’il pourra un jour s’établir dans la LNH.

Photo : Voltigeurs de Drummondville

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s