Adam Boqvist VS Quinn Hughes : analyse de Maxim Larouche

Voilà un débat qui fera probablement rage au cours des prochaines semaines : lequel d’Adam Boqvist ou de Quinn Hughes sera sélectionné en premier à Dallas? Plusieurs facteurs pourront faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre. Analysons ce qu’il nous est possible d’analyser. Pour ma part, j’ai déjà ma petite idée…

Débutons simplement avec des statistiques. L’analyse suivra.

Hugues évoluait la saison dernière avec Univ. of Michigan dans la NCAA. Il a amassé un total de 29 points en 37 matchs, dont 24 mentions d’aide. Il a maintenu un différentiel de +14. Il s’est également fait un nom sur la scène internationale avec les États-Unis, que ce soit au niveau junior au WJC-20 ou au dernier Championnat du Monde, face à des hommes.

Boqvist, lui, évoluait en Europe. Il a excellé dans la SuperElit de Suède en marquant 14 buts en 25 matchs, amassant 24 points. Il s’est montré moins flamboyant dans la SHL avec une seule mention d’assistance en 15 parties jouées. Sur la scène internationale, il a bien fait en compétition niveau junior mais n’a pas réellement eu la chance de se faire valoir face à des hommes, contrairement à Hugues.

Il faut savoir que Boqvist et Hugues sont deux défenseurs comparables. Il s’agit effectivement de deux excellents défenseurs à caractère offensif, deux solides puck-moving defensemen. Cependant, les deux joueurs ont aussi chacun leurs forces. Un est souvent plus dominant que l’autre, dépendamment du critère d’évaluation.

Commençons en ne regardant que le jeu en zone offensive. Boqvist et Hugues excellent chacun dans leur domaine. Alors que le Suédois possède un tir extrêmement dangereux, l’Américain se fait valoir en s’attirant beaucoup d’attention des adversaires, notamment grâce à son agilité exceptionnelle et son contrôle de rondelle remarquable. À noter que les deux défenseurs possèdent une vision du jeu en zone offensive incroyable et n’ont pas besoin de beaucoup d’espace pour créer des occasions de marquer. Difficile de donner l’avantage à un plus qu’à l’autre. Chacun a ses forces.

Pour ce qui est de l’agilité et de la vitesse sur patins, le point va à Hugues. L’Américain possède selon moi l’un des trois meilleurs coup de patins du repêchage (si ce n’est pas le meilleur). Agile comme peu d’autres, il se défait des adversaires à sa poursuite tellement facilement que ça en devient très impressionnant. Je le regarderais aller pendant des heures. Par contre, il faut dire que Boqvist est loin d’être à plaindre. Seulement que Hugues est dans une classe à part.

Défensivement, Hugues est plus safe. Boqvist devra s’améliorer dans sa zone (Hugues aussi, en passant). Assez plate de parler de ça quand on regarde les skills offensifs des deux joueurs, mais c’est inévitable. Cependant, je suis persuadé que leur jeu défensif est loin d’être assez inquiétant pour les faire glisser au repêchage. Ils sont loin d’être mauvais. Leur Hockey IQ est assez relevé pour leur permettre de se sortir du trouble assez facilement.

Pour ce qui est de la relance, les deux s’en sortent très bien. Leur coup de patins leur permet de sortir la rondelle de leur territoire eux-même aisément, mais leur vision du jeu leur permet également de rapidement voir les options les plus efficaces. Je me dois cependant de donner l’avantage à Hugues ne serait-ce que pour sa vitesse sur patins.

Les gabarits des deux jeunes sont relativement semblables, donc ça ne devrait pas avoir d’influence sur leur comparaison. Boqvist est légèrement plus grand, Hugues est légèrement plus gros. Rien sur quoi s’attarder ici.

Finalement, je crois que Hugues sera plus efficace dans la LNH, qu’il a le plus beau potentiel. Malgré mon amour incontestable pour les Suédois, j’ai toujours préféré l’Américain dans ce cas-ci. Plus rapide, plus agile, meilleur en relance, plus efficace en zone offensive. Et son coup de patins… Wow!

Je ne sais cependant pas à quel point le fait que Hugues soit un gaucher et Boqvist un droitier puisse influencer leur rang de sélection. Ça dépendra des équipes. Par contre, je suis persuadé en me basant sur les habiletés de chacun que les deux connaîtront une belle carrière. Je serais excessivement surpris qu’ils ne fassent pas partie du top-10. Ils devraient tous deux être partis après la huitième sélection.

Photo : DobberProspects

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s