Sept québécois parmi les champions de la Coupe Kelly

Pour une deuxième année consécutive, les Eagles du Colorado ont remporté la Coupe Kelly, remis à l’équipe championne la ECHL, aussi connue sous le nom de Premier AA League. Cette fois-ci, le club affilié à l’Avalanche du Colorado a triomphé des Everblades de la Floride (affiliés aux Hurricanes de la Caroline) en sept parties. Ces derniers avaient remporté le championnat de la saison régulière.

Afin d’atteindre le duel final, les Eagles ont éliminé successivement le Thunder de Wichita (Edmonton), les Steelheads de l’Idaho (Dallas) et les Komets de Fort Wayne (Arizona).

Le titre de joueur par excellence des séries éliminatoires n’a été remis à nul autre que Michaël Joly, qui conclue ainsi une véritable saison de rêve. En 24 parties éliminatoires, Joly a amassé 13 buts et 16 aides (différentiel de +11), bon pour le premier rang des pointeurs en séries. Rappelons qu’en saison régulière, le gatinois avait remporté le championnat des compteurs avec 41 buts en seulement 52 parties, en plus de réaliser 26 aides et maintenir un différentiel de +30.

Outre Joly, la troupe d’Aaron Schneekloth misait sur six autres québécois dans son alignement.

Tout d’abord, on retrouve Jean-Christophe Beaudin, ancien attaquant vedette des Huskies de Rouyn-Noranda. À sa première saison chez les professionnels, ce choix de 3e tour de l’Avalanche s’est particulièrement illustré chez les Eagles avec 27 points en 30 matchs de saison régulière et 18 points en 20 matchs éliminatoires. Toujours chez les anciens Huskies, on retrouve également le choix de 7e ronde Julien Nantel, qui en était à sa deuxième saison chez les pros.

Ensuite, on remarque la présence de deux anciens piliers de la défensive du Drakkar de Baie-Comeau, soit Nicolas Meloche et Gabriel Verpaelst. Ce dernier roule sa bosse dans la ECHL depuis maintenant quatre saisons et a d’ailleurs marqué le but gagnant lors du match décisif pour les Eagles. De son côté, Meloche, un ancien choix de 2e ronde, a passé la majeure partie de sa première saison professionnelle dans la ligue américaine.

Finalement, notons la présence de deux joueurs autrefois très populaires dans leurs marchés respectifs de la LHJMQ, soit Shawn Ouellette-St-Amant (Val d’Or) et Joey Ratelle (Drummondville et Chicoutimi). À sa première année chez les pros, Ratelle n’a pas changé son style de jeu, revendiquant 47 points en 70 matchs et 200 minutes de pénalité. En ce qui concerne Ouellette-St-Amant, il remporte une deuxième Coupe Kelly en deux ans, ayant par ailleurs récolté une mention d’aide sur le but gagnant de Verpaelst.

Crédit photo: Kevin Bires / Colorado Eagles 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s