Repêchage LNH : 5 Québécois à surveiller

Malgré les nombreuses critiques visant le système de développement québécois, Hockey Québec aura l’une de ses meilleures cuvées depuis quelques années les 22 et 23 juin prochain lors du repêchage annuel de la LNH à Dallas.

Après des résultats TRÈS décevants lors des deux derniers repêchages, (10 Québécois repêchés en 2016 et 9 en 2017), le système de développement québécois est en voie de connaître une très bonne année. En effet, une quinzaine de Québécois, dont minimum 3 gardiens, devraient entendre leur nom appelé dans les hauteurs du American Airlines Center de Dallas. Voici une liste de cinq espoirs de nationalité québécoise qui seront disponible lors du repêchage 2018 de la LNH.

Joseph Veleno, Voltigeurs de Drummondville – LHJMQ

Centre, 6”01, 194 lbs – Après que la LHJMQ lui ait octroyé le statut de joueur exceptionnel, les attentes envers Veleno étaient énormes. Il est un centre de première qualité qui procure un très bon rendement autant offensif que défensif à sa formation. Étant très rapide et possédant un «Hockey IQ» extrêmement élevé, il rend assurément ses coéquipiers meilleurs sur la glace grâce à plusieurs caractéristiques dans son jeu, dont ces deux dernières. L’une des plus grandes qualités de ce dernier est son excellent coup de patin. Veleno semble avoir les qualités nécessaires afin de devenir un centre de top 6 dans la LNH.

Bode Wilde, USDP U18 – USHL

Défenseur, 6”02, 196 lbs – Natif de Notre-Dame-de-Grâce, c’est dans cette ville que Wilde a joué son hockey mineur. Le détenteur de la double citoyenneté (canadienne et américaine) est un défenseur qui excelle dans les trois zones. Possèdent un bon coup de patin (son accélération est phénoménale) il est excellent sans la rondelle. Wilde est très bon en première passe afin d’effectuer de bonnes sorties de zone et relancer l’attaque rapidement. Son tir à la fois très puissant et précis est une autre caractéristique que les dépisteurs aiment bien chez lui. Il se joindra à l’Université du Michigan lors de la prochaine saison.

Benoît-Olivier Groulx, Mooseheads d’Halifax – LHJMQ

Centre, 6”01, 190 lbs – Le fils de Benoît Groulx, entraîneur-chef du Crunch de Syracuse dans la AHL, est dans le hockey depuis son tout jeune âge. Il est reconnu comme un athlète ayant une éthique de travail irréprochable. Groulx est également un joueur très talentueux et intelligent. Les recruteurs le voient comme un centre bidirectionnel très bon offensivement et excellent défensivement. En zone offensive, il est une menace constante pour la formation adverse, principalement lorsqu’il est près du filet malgré qu’il ne soit pas le joueur le plus offensif. L’ancien premier choix au total dans la LHJMQ me fait penser à Ryan Kesler. Le joueur ayant le potentiel de devenir un centre de deuxième trio dans la LNH a récolté 55 points en 68 parties la saison dernière.

Olivier Rodrigue, Voltigeurs de Drummondville – LHJMQ

Gardien, 6”01, 159 lbs – L’ancien troisième choix au total dans la LHJMQ en 2016 est listé comme le meilleur gardien disponible en vue du repêchage 2018 de la LNH. Tous les dépisteurs et analystes s’entendent pour dire que Rodrigue démontre une maturité très élevée pour son âge, lui qui est toujours calme devant son filet. Sur CETTE facette (la maturité et le calme) du jeu, il me fait penser à Carey Price. Sa capacité à lire le jeu qui se dessine devant lui est assurément sa plus grande force. Rodrigue contrôle aussi très bien les rondelles et donne peu de rebonds dangereux dans l’enclave afin de faciliter le travail de ses défenseurs. Il compense bien le fait qu’il ne soit pas le plus grand avec ses capacités athlétiques au-delà de la moyenne. La saison dernière à Drummondville, Rodrigue a maintenu une moyenne de 2.54 et un taux d’arrêts de .903 en 53 parties.

Nicolas Beaudin, Voltigeurs de Drummondville – LHJMQ

Défenseur, 5”11, 172 lbs – Le petit défenseur des Voltigeurs est une machine offensive, lui qui a récolté 69 points en 68 parties la saison dernière. La vitesse de Beaudin est le principal aspect remarquable de son jeu. Il se sert de cela et de sa vision du jeu afin de compenser pour sa petite taille lors des batailles dans les coins. Beaudin est excellent pour repérer ses coéquipiers sur la patinoire. Il est un général offensif à la ligne bleue lors des avantages numériques, sa première passe et excellente.

Mentions spéciales : Kevin Mandolese (G, Screaming Eagles du Cape Breton), Gabriel Fortier (AD, Drakkar de Baie-Comeau) et Alexis Gravel (G, Mooseheads d’Halifax)

Crédit photo : NHL.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s