Mock Draft 2018 par Gabriel Leblanc

À chaque année, l’exercice qu’est un Mock Draft est plus difficile qu’on ne le pense. C’est plus vrai que jamais cette année alors que le repêchage est totalement imprévisible. Après les deux premiers choix, pratiquement tout peut arriver. Voici donc mon Mock Draft 2018:

  1. Buffalo Sabres – Rasmus Dahlin

Ai-je vraiment besoin d’expliquer ce choix? Dahlin sera l’un des cinq meilleurs défenseurs dans la LNH d’ici cinq ans. Étant un joueur complet capable de dominer le jeu dans les trois zones, il est assurément (selon moi) le meilleur joueur disponible depuis Connor McDavid dans un repêchage LNH. Son coup de patin, tout comme son accélération ainsi que son tir foudroyant et extrêmement précis font rêver les dépisteurs depuis plusieurs années. Il pourrait former un duo avec le finlandais Rasmus Ristolainen, duo qui deviendra l’un des meilleurs de la LNH. Il est créatif, il voit le jeu se dessiner devant lui très rapidement… bref, il a tout pour réussir. Les Sabres ont-ils trouvé leur sauveur?

  1. Caroline Hurricanes – Andrei Svechnikov

Tout comme Dahlin, le Russe est sous les projecteurs depuis quelques années ayant même déjà été considéré du même niveau que le joyau suédois. Malgré le fait que Dahlin est bien devant Svechnikov à l’heure ou j’écris ceci, Svechnikov n’en est pas responsable (Dahlin a totalement explosé). Étant un marqueur naturel, un pur «sniper», le Russe devrait former un duo explosif dans les prochaines années avec le choix de première ronde en 2017 Martin Necas. Son tir foudroyant et son bon coup de patin lui vaudront très probablement une place dans la grande ligue dès la saison prochaine. La saison dernière, Svechnikov a amassé 72 points dont 40 buts avec les Colts de Barrie dans la OHL.

  1. Montreal Canadiens – Filip Zadina

Le départ de Galchenyuk pour l’Arizona fait en sorte que le choix est beaucoup plus simple pour Marc Bergevin à mon avis. L’adaptation de Zadina au hockey nord-américain a été presque instantanée. Étant bien conscient de la pression ainsi que de l’attention médiatique venant avec le marché de Montréal, il continue d’affirmer qu’il s’agit de son type d’environnement favori. Non il n’est pas un premier centre, mais ailier droit. Zadina est un «sniper», un marqueur naturel, qui empile filet après filet grâce, entre autres, à son tir ultra précis et rapide. Son coup de patin fluide et naturel est un autre élément qui fait saliver plusieurs dépisteurs. Il s’implique dans les trois zones, mais l’offensive est sa plus grande force. La saison dernière, il a récolté 82 points, dont 44 buts en 57 parties à Halifax.

  1. Ottawa Senators – Brady Tkachuk

Le départ de Kyle Turris a fait bien mal au Sens la saison dernière. À long terme, Tkachuk pourrait bien être celui qui le remplacera. Étant un gros joueur à fort caractère comme son frère Matthew, le cadet de la famille semble plus talentueux que son frère aîné. Il doit travailler sur son départ, mais en général il possède un bon coup de patin. Il deviendra rapidement l’un des favoris de la foule à Ottawa.

  1. Arizona Coyotes – Quinn Hughes

Malgré qu’il soit moins talentueux que son frère Jack Hughes, il reste que le potentiel de Hughes est énorme. Apprendre d’un joueur comme Oliver Ekman-Larsson sera bénéfique pour son développement. Possèdent un très bon coup de patin fluide, il est très rapide sur la prise de décision. Sa vision du jeu et sa créativité sont également des points positifs chez lui. Il a amassé 29 points en 37 parties la saison dernière avec l’Université du Michigan.

  1. Detroit Red Wings – Oliver Wahlstrom

Possiblement le joueur ayant le plus de «hand skills» dans ce repêchage. Il est le prototype de joueur que les entraîneurs adorent, un grand joueur qui est capable d’utiliser son physique, qui possède un excellent tir et un coup de patin fluide et explosif. Il deviendra assurément un attaquant de premier trio dans la LNH à mon humble avis. Il a récolté 94 points en 62 parties avec l’équipe nationale U18 des États-Unis. Wahlstrom rejoindra Boston College la saison prochaine (s’il ne se taille pas un poste LNH?).

  1. Vancouver Canucks – Jesperi Kotkaniemi

Le Finlandais a souvent été relié à la formation montréalaise dans les dernières semaines, malgré tout il deviendra un Canuck à mon avis. Kotkaniemi est un centre possédant un très bon gabarit, mais qui par contre n’a pas le meilleur coupe de patin. Il est l’un des meilleurs «playmakers» disponibles dans le repêchage. Passeur naturel, il a une très bonne vision du jeu qui lui permet de repérer ses coéquipiers la plupart du temps.

  1. Chicago Blackhawks – Adam Boqvist

Plusieurs voient Boqvist comme un choix top 5, mais selon moi le talent offensif est trop puissant pour qu’il puisse avoir une place. Le Suédois possède un coup de patin digne d’un joueur de la LNH. De plus, sa vision, son agilité avec la rondelle, son flair offensif et son agilité avec la rondelle feront de lui un défenseur top 4 très rapidement avec les Hawks. Jouer avec Duncan Keith (sensiblement le même type de défenseur) faciliteront son adaptation et son apprentissage. Chicago fera un très bon coup!

  1. New York Rangers – Noah Dobson

Dobson est un excellent patineur qui se démarque sur la glace grâce à cela. Il est un défenseur complet, capable de jouer du très bon hockey dans les trois zones. Tout cela, en plus de son très bon tir, font de lui dangereux pour l’adversaire à tout moment. Il a amassé 69 points en 67 parties la saison dernière avec le Titan d’Acadie-Bathurst en plus d’être un élément très important dans la conquête de la Coupe Memorial.

  1. Edmonton Oilers – Evan Bouchard

Le 4e meilleur espoir nord-américain selon la CSR est un défenseur gros format. Il devra améliorer son coup de patin s’il désire être parmi les meilleurs dans la grande ligue. Il possède un tir frappé ultra puissant ainsi qu’un bon flair offensif. 87 points en 67 parties la saison dernière avec les Knights de London dans la OHL.

  1. New York Islanders – Joel Farabee

Farabee est un excellent patineur qui s’impose dans les trois zones. Il possède également des très bons «hand skills», un bon tir ainsi qu’un bon «Hockey IQ». Il devra par contre prendre du muscle afin de se démarquer à plus haut niveau. Il a récolté 76 points en 62 parties avec l’équipe nationale U18 É.-U..

  1. New York Islanders (CGY) – Ty Smith

Deux choix de suite pour les Islanders, je ne le vois pas comme un attaquant et un défenseur, mais plutôt comme les deux meilleurs espoirs disponibles. Ty Smith est un défenseur de 5’10’ ‘ qui possède un excellent coup de patin très explosif. Il est également capable de mettre sa touche offensive comme ses 73 points en 69 parties le prouvent avec Spokane dans la WHL la saison dernière.

  1. Dallas Stars – Barrett Hayton

Le joueur de centre de 6”01 et 185 lbs est un très bon patineur qui possède également un bon tir qu’il dégaine très rapidement. La majorité de ses 21 buts la saison dernière dans la OHL avec Sault Ste. Marie ont été marqués en raison de son habileté à se placer toujours au bon endroit sur la patinoire. Il pourrait devenir un très bon centre de deuxième trio dans la LNH.

  1. Philadelphia Flyers (STL) – Bode Wilde

Le montréalais d’origine qui évolue dans la USDP est un défenseur de 6”02 et 196 lbs qui est excellent dans les trois zones. Il possède un très bon coup de patin et est excellent dans sa zone sans la rondelle. Wilde possède également un très bon tir précis et puissant. Il a amassé 41 points en 61 parties la saison dernière avec l’équipe nationale U18 É.-U..

  1. Florida Panthers – Joseph Veleno

Le centre québécois de 6”01 est excellent dans les trois zones et possède un très bon «Hockey IQ». Ayant commencé son parcours dans la LHJMQ à 15 ans en raison de son statut de joueur exceptionnel, la pression était très forte envers lui et il semble l’avoir très bien géré. Il est un très bon passeur, il rend ses coéquipiers meilleurs grâce à ses talents de passeur, mais est aussi capable de concrétisé par lui-même. Veleno semble avoir les qualités nécessaires afin de devenir un top 6 dans la LNH. Il a récolté 48 points en 33 parties avec les Voltigeurs dans la LHJMQ la saison dernière.

  1. Colorado Avalanche – Martin Kaut

Enfin, Martin Kaut. L’un de mes favoris. Il a connu une saison de rêve. Avant la dernière saison, plusieurs le classaient en troisième ou quatrième ronde et le voici aujourd’hui dans mon top 16. Kaut possède un excellent tir et il est capable de le dégainer très rapidement. Son «Hockey IQ» est parmi les meilleurs des joueurs disponibles dans le repêchage. Il a amassé 17 points dans ses 21 dernières parties la saison dernière dans la ligue élite tchèque, là où il joue avec des hommes. (Si une équipe comme les Sens peuvent mettre la main sur Zadina ET Kaut, il pourrait s’agir DU vol de se repêchage.)

  1. New Jersey Devils – Serron Noel

L’ailier droit des Generals d’Oshawa a amassé 53 points en 62 parties la saison dernière dans la OHL. Sa plus grande lacune est assurément son coup de patin, il a d’ailleurs souvent été critiqué sur cela. Par contre, Noel est un marqueur pur. S’il réussit à améliorer son patin, il pourrait devenir un joueur de deuxième trio dans la LNH. Le gros attaquant de 6”05 et 209 lbs est assurément un «projet» à long terme. Il me fait penser à un Michael McCarron avec beaucoup plus de talent de marqueur.

  1. Columbus Blue Jackets – VitaliI Kravtsov

Le fameux facteur russe est au centre des discussions lorsqu’on parle de Kravtsov. Pourquoi? Et bien, il évolue déjà en KHL avec le Traktor Chelyabinsk. L’an dernier avec la formation russe, il a récolté sept points en 35 parties. Kravtsov est un très bon patineur qui possède aussi un très bon tir. Reste à voir si le facteur russe le fera glisser de quelques rangs…

  1. Philadelphia Flyers – Rasmus Kupari

Le finlandais est un excellent patineur qui possède aussi un «wrist shot» très puissant qu’il dégaine plus vite que la foudre (j’exagère à peine). Chaque fois qu’il est en possession de la rondelle, il est extrêmement dangereux. Kupari me fait penser à Sebastian Aho des Hurricanes de la Caroline. Il est aussi un très bon patineur fluide et explosif.

  1. Los Angeles Kings – Ty Dellandrea

Avant tout, il faut dire que Dellandrea évolue avec une très faible équipe, soit les Firebirds de Flint dans la OHL ce qui peut fausser les statistiques. La saison dernière, il a récolté 59 points en 67 parties. Dellandrea est un excellent patineur qui possède aussi un très bon «Hockey IQ». Il est un très bon passeur qui repère habilement ses coéquipiers sur la glace. Le jeune de 6”01 et 190 lbs a aussi un très bon tir et certain talent de marqueur lorsqu’il se fait confiance et tir comme le prouve ses 27 buts en 2017-18.

  1. San Jose Sharks – Dominik Bokk

Le jeune allemand me fait drôlement penser à son compatriote Leon Draisaitl, mais avec moins de talent. Il n’est pas le plus rapide, mais il est très solide sur ses patins. L’ailier droit de 6”01 et 179 lbs est très créatif sur une glace et n’a aucune difficulté à repérer ses coéquipiers. Il a récolté 41 points en 35 parties la saison dernière avec les Lakers de Vaxjo dans la SuperElit en Suède. S’il poursuit bien sa progression, il pourrait devenir un très bon joueur de deuxième trio dans la LNH. Par contre, je ne serais pas surpris de le voir sortir dans le top 15.

  1. Ottawa Senators (PIT) – Calen Addison

Le joueur des Hurricanes de Lethbridge est un très bon patineur. Sa première passe et ses talents de passeur en général sont l’une de ses plus grandes forces. Addison a aussi une très bonne vision du jeu qui se déroule devant lui. La saison dernière, le défenseur de 5’10’ ‘ et 179 lbs a amassé 65 points en 68 parties dans la WHL. Il me fait penser (côté style et non pour le talent) à Tyson Barrie.

  1. Anaheim Ducks – Isac Lundstrom

Le centre suédois est un bon patineur très solide sur ses patins. Le «Hockey IQ» de Lundstrom est parmi les meilleurs dans le repêchage. Il possède de très bon «skills» et est capable de s’en servir à son avantage dans les trois zones. Il pourrait devenir un très bon centre «two-way» de deuxièmes trios dans la LNH. Pour son développement, une autre saison dans la meilleure ligue de Suède, soit la SHL serait favorable pour lui. La saison dernière, il a récolté 15 points en 42 parties avec le Lulea HC.

  1. Minnesota Wild – Jett Woo

L’espoir natif du Manitoba est un défenseur de 6’00’ ‘ très mobile et qui possède un très bon coup de patin. Il est très efficace autant en zone offensive qu’en défensive. Sa plus belle qualité est selon moi sa première passe qui est très solide. Il n’est pas le plus offensif, lui qui a amassé 25 points en 44 parties avec les Warriors de Moose Jaw dans la WHL. Il me fait penser au défenseur des Sharks, Marc-Édouard Vlasic.

  1. Toronto Maple Leafs – Grigori Denisenko

Exactement comme Kravtsov, le Russe pourrait sortir un peu plus tôt s’il ne s’était pas déjà engagé avec le Lokomotiv Yaroslavl dans la KHL en Russie. La saison dernière dans la MHL (deuxième ligue russe), il a récolté 22 points en 31 parties en plus de sept points en 12 parties durant les séries éliminatoires. Denisenko est extrêmement dangereux dans la zone adverse et possède également un très bon coup de patin. Les «hands skills» du jeune russe sont très impressionnants. Il a le talent afin de devenir un bon ailier gauche de deuxième trio dans la LNH.

  1. New York Rangers (BOS) – Rasmus Sandin

Malgré qu’il ne soit pas le meilleur patineur, le jeune défenseur compense avec d’autres qualités comme son intelligence sur la glace. Il a une facilité à retrouver ses coéquipiers facilement sur la glace. Sa vision et son tir sont aussi des qualités chez Rasmus Sandin. La saison dernière, Sandin a récolté 45 points en 51 parties avec les Greyhounds de Sault St. Marie dans la OHL. Il poursuivra son développement dans la SHL avec le Rögle BK en 2018-19.

  1. Chicago Blackhawks (NSH) – Akil Thomas

Thomas est un patineur exceptionnel. Il possède l’un des meilleurs coups de patin dans le repêchage. Les «hands skills» du jeune centre de 6’00’ ‘ et 170 lbs sont étonnants par moment, mais il doit apprendre à se faire confiance sur la glace. Défensivement, il est aussi très bon. La saison dernière avec IceDogs de Niagara, il a récolté pas moins de 81 points en 68 parties.

  1. New York Rangers (TBL) – Ryan McLeod

McLeod est un patineur exceptionnel qui combine puissance et vitesse. Il possède aussi une très bonne vision et est un passeur de grande qualité. L’espoir des Steelheads de Mississauga dans la OHL a un bon gabarit de 6’02’ ‘ et 190 lbs. La saison dernière, il a amassé 70 points en 68 parties.

  1. Louis Blues (WPG) – Jared McIssac

McIssac deviendrait le quatrième joueur de la LHJMQ à être sélectionné en première ronde du repêchage. Le jeune natif de Truro est un patineur exceptionnel très mobile. Il est complet et offre du bon jeu dans les trois zones. Le défenseur de 6”01 et 194 lbs est souvent comparé à Drew Doughty des Kings. La saison dernière, il a récolté 47 points en 65 parties.

  1. Detroit Red Wings (VGK) – Jonatan Berggren

Berggren rejoindra le Skelleftea AIK dans la meilleure ligue de la Suède, soit la SHL, l’an prochain. La saison dernière en SuperElit il a amassé 57 points en 38 parties. Berggren est un très bon patineur fluide et rapide. Malgré que ne soit pas le plus gros, il utilise très bien ses 5’11’ ‘ / 183 lbs face à ses adversaires.

  1. Washington Capitals – Nicolas Beaudin

Un deuxième Voltigeur en première ronde? Très possible. Plusieurs formations font de l’oeil à Beaudin. Le défenseur de 5’11’ ‘ a connu une bonne saison en 2017-18 amassant 69 points en 68 parties. Beaudin est un très bon passeur qui possède aussi un bon tir et un bon «Hockey IQ».

Choix 32 : Jakub Lauko

Et vous?

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s